[MOTION] Pour la création d’une place de village

Cette motion a été déposée par Marco Solari (conseiller municipal) et portée par les Vert.e. s de Plan-les-Ouates : Marion Logean, François Haas, Christophe Reversy, Pierre Torri.

La motion demande au Conseil administratif d’étudier l’espace situé depuis la route des Chevaliers-de-Malte jusqu’au bâtiment de liaison de la Mairie en vue de la création d’une place de village en :

  • évaluant les possibilités d’une ouverture de la terrasse du Café de La Place
  • analysant les possibilités de réduction, voire de suppression, du trafic pendulaire entre la route de Saint-Julien et le croisement du chemin de la Butte
  • incluant les bâtiments patrimoniaux de la route de Saint-Julien

Elle demande également au Conseil administratif de proposer un crédit d’étude au Conseil municipal en vue de la réalisation d’une place et d’inscrire cette dépense dans le plan des investissements 2022.

Exposé des motifs.

Télécharger la motion en format .pdf

Territorialement, Plan-les-Ouates est une réalité multicentrique englobant les villages de Arare, Saconnex-d’Arve dessus et dessous, le bourg de Plan-les-Ouates et les nouveaux quartiers. Une sorte de centralité est offerte par l’axe de communication qu’est la route de Saint-Julien. Cette forme de centralité est dite « village-rue ».

Afin de relier l’ensemble de ces pôles, tout en préservant les typologies des villages et hameaux, la commune a aménagé une charpente faite de promenades qui reliera à terme le quartier des Cherpines au quartier des Sciers. Cette volonté apparaît dans le programme de législature 2020-2025 de notre Conseil administratif.

La place est un espace public à haute valeur symbolique. Lieu d’interaction sociale, cet espace public est « dédié au stationnement des piétons, propice aux rendez-vous, aux petits et grands rassemblements, à la discussion, au jeu, au lèche-vitrine ou à la restauration sur terrasse ».

Il est ressource pour les activités officielles et pour permettre aux habitantes d’échanger et partager des expériences au gré des rencontres. Un ancrage territorial majeur pourrait ainsi se dessiner et habiter le sentiment d’appartenance à notre commune.

Nous avons pu constater que l’émergence de terrasses le long de la promenade entre la place de jeux située vers la garderie « Les Lutins » et la place des Aviateurs a permis de rendre vivant ce bel espace. De même, les différentes expositions en plein air qui ont lieu devant la Mairie apportent une plus-value complémentaire aux aménagements qui
ont été réalisés il y a plus d’une dizaine d’années en supprimant les places de stationnement.

Il est également opportun de relever que lors des manifestations officielles telles la fête des écoles ou le 1er août, une « place éphémère » se crée entre la route des Chevaliersde-Malte, fermée à la circulation pour l’occasion, et la Mairie.

Cet espace central paraît idéal pour être réhabilité en tant que « place de village majeure » de Plan-les-Ouates. Une étude en ce sens serait pertinente pour connaître les possibilités d’affecter cet espace public à cette fonction, appréhender l’ouverture de la terrasse du Café de La Place et réfléchir à l’intégration des bâtiments patrimoniaux de la route de Saint-Julien. Bâtiments pour lesquels le délibératif a voté une motion priant le Conseil administratif de demander à son propriétaire de les réhabiliter.

Tous les ingrédients, patrimoine, institutions, promenade, sont présents à cet endroit pour créer la place principale qui fait défaut à notre commune. De plus, la promenade entre la place de jeux et la place des Aviateurs pourrait devenir un lieu agréable, vivant et convivial grâce à des activités et points de halte qui pourraient voir le jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *