[RÉSOLUTION] Maintenons les cartes journalières CFF

Signataires : Glenna Baillon-Lopez, François Haas, Teo Kutner, Marion Logean, Nathalie Ruegger, Marco Solari, Dominique Tinguely, Pierre Torri.

La Suisse dispose d’un remarquable réseau de transports publics, notamment de voies ferrées, permettant de se rendre facilement aux quatre coins de notre pays. Si ce réseau est efficace, par contre les prix pratiqués ne sont pas toujours accessibles à toutes les bourses, même avec un abonnement demi-tarif.

Notre commune de Plan-les-Ouates achète chaque année 9 abonnements généraux permettant de mettre à disposition des habitant-e-s de Plan-les-Ouates autant de cartes chaque jour au prix de CHF 42. Depuis plusieurs années, cette offre est appréciée par la population et la commune parvient, avec les ventes, à couvrir les dépenses engagées pour acquérir ces abonnements.

La décision de l’Alliance SwissPass de supprimer cette possibilité de cartes journalières dans les communes à l’horizon 2023 est vraiment regrettable. Alors que l’on désire favoriser l’utilisation des transports publics et participer à la transition écologique, la disparition d’une prestation appréciée, en particulier des ainés qui ne disposent pas forcément de tous les outils techniques pour bénéficier d’autres avantages proposés, tels que les billets dégriffés, est un choix vraiment discutable.

Les arguments avancés quant à la diminution de l’utilisation de ces cartes et des difficultés de distribution nous semblent contestables sur la base des constats faits dans plusieurs communes de notre canton En outre, les projets futurs de remplacement par d’autres offres sont actuellement trop flous pour accepter cette décision en l’état.

Dans ces conditions, il est nécessaire que la commune de Plan-les-Ouates manifeste son opposition à la suppression de cette offre appréciée de la population et se joigne aux interventions déjà annoncées d’autres communes à Genève et en Suisse.

Par ces motifs, le Conseil municipal de Plan-les-Ouates

  • s’opposer à la suppression des cartes journalières CFF mises à disposition par les communes ;
  • transmettre, par l’entremise du Conseil administratif, la présente opposition aux acteurs concernés, en particulier l’Alliance SwissPass, les CFF ainsi qu’au DETEC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *